Olivier Laisney - Jazz
Accueil du site > Presse > Critique du disque "Phonotype" dans les DNJ par Jean-Marc Gelin

Critique du disque "Phonotype" dans les DNJ par Jean-Marc Gelin

vendredi 1er juin 2012, par Olivier

Olivier Laisney est un jeune trompettiste que l’on commence à voir dans certains nouveaux groupes de la scène parisienne à l’instar de ce « Dress Code » dont nous nous étions récemment fait l’écho. Laisney est un jeune trompettiste qui a des choses à dire et qui le montre ici dans cet album sous son nom où la musique qu’il propose est un bel hommage au maître Steve Coleman. Autant dire qu’il faut vous préparer à entrer dans une musique complexe où les atonalités côtoient les rythmes impairs comme une sorte de conception quasi mathématique de la musique. Cela joue alors à fleuret moucheté avec une certaine élégance mais sans toutefois complètement éviter les clichés de l’écriture Colemanienne. L’instrumentum est convaincant et les nappes de Stephan Caracci au vibraphone donnent à cette musique un certain charme envoûtant. Olivier Laisney qui n’a certainement pas la partie facile y fait montre d’une très grande maîtrise technique. Adrien Sanchez et Denis Guivarc’h invité sur deux titres portent haut cette musique kaléidoscopique qui relève d’un processus complexe.

Cela peut sembler hermétique, mais ces jeunes-là , même avec leur académisme, parviennent néanmoins à nous embarquer. Il n’y a plus qu’à se laisser faire et entrer avec eux dans un labyrinthe totalement fascinant. Jean-Marc Gelin

13560 Messages de forum